Martin, lumière sur l'essentiel

Confidences

11 ans d’expatriation, des carrières menées tambour battant... Dans l’agenda de Martin et Marie-Catherine, chaque minute compte. Mais dans ce lieu façonné à leur image, le temps s’arrête. Une enveloppante douceur de vivre nous accueille.

« Les cuisines séparées sont autant de moments perdus avec les siens ». La leur, Martin et son épouse l'ont voulue conviviale, "pas dans les apparences"...

Pays-Bas, Suède, Angleterre… Les valises se font et se défont… De ces voyages, Londres sera leur dernière étape. Et Paris, leur nouvelle terre d’asile. Celle du retour aux sources et de la construction d’un « chez eux » qui leur ressemble.

Ce triplex, niché au cœur du 15ème arrondissement, sera leur point d’attache. Le début de cette autre aventure ! À l’origine sombre et mal agencé, il dégageait pourtant un grand potentiel de luminosité. Et c’était leur souhait : « Nous rêvions d'un espace de vie ouvert, généreux, qui fasse entrer la lumière ». Un fil rouge pour Philippe Sidelsky, architecte et pour Perene. Adeptes de course à pied, de nature, et conscients que la vraie vie est celle partagée en famille, Martin et Marie-Catherine aiment la simplicité. 

Leur cuisine, ils l’ont voulue conviviale, « pas dans les apparences », ouverte. Une cuisine au cœur de la pièce pour sentir l'âme des instants en famille, entre amis. « Les cuisines séparées sont autant de moments perdus avec les siens ». La verrière s'est donc imposée naturellement. Son double-jeu, sa transparence...  Elle permet à Martin de déconnecter de sa journée et à leur fille Pénélope de se transformer en pâtissière les week-ends gourmands sous les yeux de sa maman. Une dualité qui transforme l'espace en véritable lieu d'échange, mais aussi de confidences. 

Perspectives

Et pour créer l'harmonie, la pièce s'immisce délicatement dans le séjour : les carreaux de ciment s'émancipent, un mur de rangements gris nuage, réalisé sur-mesure et assorti aux éléments de la cuisine s'invite en toute discrétion... comme pour prolonger la sérénité de cet appartement si doux à vivre. 

18h30. L'heure du bain. L'heure de buller un peu plus… Pour leurs filles, Pénélope et Marthe, c'est l'instant jeu par excellence. Pour les parents, l'un des meilleurs partages. Un moment si précieux ! 

Ici, tout est à portée de main : affaires de toilettes, chouchous, barrettes... Même la vasque, élégante, permet aux filles de se brosser les dents de manière autonome. Quant aux rangements, ils sont robustes, fonctionnels et dotés d'un mode de fermeture doux : les enfants ne s’y coincent pas les doigts. Un espace sans contrainte, pensé de A à Z.

Pureté des lignes et des matériaux

Une niche décorative pour accueuillir plantes et affaires de toilette

Un espace confortable et élégant 

Au sommet de ce cocon familial, rien n'entrave la quiétude, « tout est là, mais on ne le voit pas ».

Une fois les filles au lit, le couple se retrouve dans sa suite parentale avec vue sur la Tour Eiffel. Ici, la salle d'eau est à la fois chic, mixte et fonctionnelle. D'un côté : une dominante de noir, couleur un brin masculine. De l'autre : un miroir XXL et les rayons de lumière naturelle transperçant les carreaux de verre...L'idéal pour prendre soin de soi. Spacieuse, la douche à l'italienne permet de se délasser tandis que les rangements se font discrets. De quoi atteindre la quintessence du bien-être, purement, simplement. De quoi être prêts à affronter une nouvelle journée dans leur tourbillon de vie et revenir le soir-même, à l’essentiel…

Photographies

Létizia Le Fur

Auteur

Com'ère

Réalisation

Perene Chartres